Nos conseils pour devenir négociant automobile

Conseils pour devenir négociant automobile

Le commerce automobile est une industrie énorme qui s’articule autour de deux grands axes de croissance : les véhicules neufs (VN) et les véhicules d’occasion (UV). Aujourd’hui, il existe trois types de ventes automobiles : les concessionnaires automobiles, les agents automobiles et les courtiers automobiles en B2B et/ou B2C. Afin de commencer une activité de négoce automobile, le plus important est la préparation. Cela permet de sécuriser sa réussite future. Découvrez les principales étapes afin de devenir un bon négociant automobile.

Première étape : créer votre société

Toute création d’entreprise commence par une étude de marché. C’est un élément essentiel pour déterminer si votre entreprise est viable. Cette recherche vous permettra de définir votre localisation, les produits ou services que vous proposerez ou votre clientèle cible. Une fois cette recherche effectuée, vous pourrez choisir la forme juridique de votre entreprise et l’inscrire au registre du commerce. Ces documents sont des exigences obligatoires pour la création d’une entreprise de commerce automobile. Après cela, vous pouvez vous concentrer sur la partie financement. Où puis-je trouver des fonds pour investir dans votre activité ? Nous détaillons ces possibilités dans notre livre blanc. Enfin, pour mener à bien la création de l’entreprise, il est nécessaire d’avoir en place un système de gestion de votre compte, ce qui est une obligation légale.

Deuxième étape : développer votre point de vente

Lorsque votre entreprise est créée, il vous reste à développer le point de vente de votre société. Ainsi, il vous faut remplir différentes conditions : 

  • Avoir un stock et un processus de sourcing, avec des fournisseurs choisis selon votre budget et vos besoins
  • Tenir un livre de police à jour, tout simplement car les vendeurs de véhicules ont l’obligation de tenir ce livre de police. Évidemment, vous pouvez le faire à la main ou en version digitale, plus pratique et sécurisée.
  • Trouver un parc de stockage et bien penser à la localisation de votre point de vente. 
  • Souscrire à une assurance garage, qui vous aide à bien vous protéger en cas de problème

Troisième étape : la gestion des ventes

Lors de la mise en place de votre point de vente, pensez également à créer un cycle de vente clair et organisé : bons de commande, factures, acomptes, avoirs, arrhes… Vos ventes seront alors gérées de manière fluide au quotidien. La gestion de votre stock est essentielle, car renouveler votre stock est important pour que vos véhicules ne perdent pas de valeur. L’utilisation d’un référentiel peut vous faire gagner beaucoup de temps, notamment concernant l’identification des véhicules par leur numéro d’immatriculation ou leur numéro de série. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de saisir toutes les informations manuellement.  Si vous recherchez un moyen d’offrir plus de valeur ajoutée à vos futurs clients, proposez leur des produits ou des services complémentaires, comme la garantie, le financement, la location, la livraison à domicile ou les prestations mécaniques…

Quatrième étape : Définir avec précision votre image de marque

Véritable reflet de votre entreprise, votre image est primordiale pour parler à vos prospects. Le choix de votre nom est important, ainsi que votre identité visuelle, votre logo ou votre environnement d’accueil de manière générale. 

Pour vous faire connaître et développer votre notoriété, vous pouvez utiliser différents canaux de distribution : 

  • médias
  • site web
  • réseaux sociaux
  • opérations marketing

Établir une véritable stratégie de communication est idéal pour assurer la croissance de votre activité.

Fidéliser vos clients est également un élément clé, qui vous permettra de gagner de plus en plus de clients et de pérenniser votre entreprise. Pour fidéliser vos clients, restez en contact avec eux, collectez leurs avis, donnez leur des nouvelles via une newsletter par exemple, et restez disponibles à tout moment.